Ma soeur m'avait déjà fait découvrir "la bicyclette rouge", un manga coréen (manhwa) plein de poésie et de délicatesse.

Cette fois, elle m'a conseillé de lire un manga japonais de Jirô Taniguchi "Terre de rêves".

Me rendant à la médiathèque à sa recherche et ne le trouvant pas dans les rayons (parce que je ne me souvenais plus du titre exact), j'ai fait appel à la bibliothécaire qui, pensant que je m'intéressais à ce genre, m'a mis un autre manga dans les mains en me disant qu'il était génial. Ma soeur est arrivée à la rescousse, elle a enfin déniché celui que je voulais et en a profité pour  m'en recommander un autre.

Ce qui fait que je suis rentrée chez moi avec 3 mangas !

P2100076

"Terre de rêves", ce sont 3 histoires. De chien, de chats, d'hommes et de montagne pour la dernière.

Je pense que tous les candidats à l'adoption d'un chien devrait lire la première histoire, ça pourrait éviter bien des problèmes... et des abandons.

D'ailleurs voici un bout de la préface : "... Nous aussi, nous avons eu un chien. Et aujourd'hui, nous avons trois chats qui se baladent dans la maison. Avoir un chien... c'était l'un de mes rêves depuis que j'étais enfant. Courir avec mon chien dans la campagne ou dans la montange. Je prenais plaisir à me représenter la scène. Mais c'est seulement quand j'en ai eu un pour de bon que j'ai compris ce que "s'occuper d'un animal vivant" voulait vraiment dire. D'ailleurs, plutôt qu'"avoir un animal", il vaudrait mieux dire "vivre avec un animal". Les difficultés commencent avec la promenade. Bien sûr, la promenade est aussi le premier plaisir que l'on retire du fait d'avoir un chien, mais quand il s'agit de quelque chose qu'il faut faire absolument et impérativement tous les jours, cela devient vite insupportable... Qu'il pleuve ou qu'il vente, qu'il neige même, il fallait le sortir... Je n'avais jamais vraiment pensé à ces choses-là avant d'avoir un chien pour de vrai. Et s'occuper d'un vieux chien mourant, celà je n'y avais jamais pensé..."

P2100042

P2100043

"L'homme qui marche" de Jirô Taniguchi également est plein de poésie. L'homme qui marche ? C'est celui qui prend le temps de vivre dans un Japon moderne. Celui qui s'arrête pour regarder un oiseau. Un rêveur forcené dont on connaît juste les gestes quotidiens, comme figés dans le temps.

P2100044

Et enfin, celui conseillé par la bibliothécaire, "Cesare"  de Fuyumi Soryo. C'est le premier tome d'une série qui relate la vie de César Borgia. Et cette série est recommandée par Historia. C'est que ça doit être sérieux :-) Pour ce dernier manga, il a fallu que je m'habitue à le lire "à l'envers" la première page étant à la fin du livre et les images et les bulles se lisant de droite à gauche.

P2100045

Un petit travail qui fait du bien au cerveau ;-)