Rue de la Bahutière

14 août 2017

La petite pensée du lundi

"De Paris au Pérou, du Japon jusqu'à Rome, le plus sot animal, à mon avis, c'est l'homme."

Note d'Olympe de Gouges dans ses "droits de la femme"

(tableau de Caspar David Friedrich)

 

 

Posté par MISS MM à 11:04 - Commentaires [3] - Permalien [#]


13 août 2017

Un tour en ville

Il y avait longtemps que je n'avais pas fais un "tour en ville". Mais là, j'ai eu envie de passer à la librairie afin de commander les derniers tomes de la série "le génie des Alpages", cette BD complètement déjantée qui m'amuse tant.

IMG_0665

Même si la rue principale (piétonnière tous les après-midis) était bien fréquentée, il y avait plutôt moins de monde que d'habitude pour un samedi. Beaucoup sont partis en vacances. J'ai jeté un regard rapide aux vitrines : les nouvelles collections de vêtements sont arrivées.

Après la librairie, direction le marchand de journaux où j'ai rejoué le loto (j'ai plein de projets pour quand je serai riche :-) ),

Sur le chemin du retour vers la voiture, un petit arrêt à la chocothèque (tout le monde aura compris ce qui y est vendu)

Et voilà le fruit de ma petite balade :

IMG_1592

Le magazine Country Chic "tissus et rideaux" (et oui, ma machine à coudre est toujours en attente dans le placard, mais je ne désespère pas de m'y mettre un jour... prochain ;-) )

IMG_1593

IMG_1595

 

A la librairie, j'ai trouvé le petit livre  "Femme, réveille-toi !" sur Olympe de Gouges, figure féminine importante de la Révolution française, à l'origine de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne (avec peu de résultat hélas).

Je suis admirative des ces femmes qui se sont battues, au prix de leurs vies souvent. Et de celles qui continuent de se battre encore maintenant de par le Monde, puisque hélas, rien n'est acquis et qu'il reste tant de combats à mener.

"Femme, réveille-toi ; le tocsin de la raison se fait entendre dans tout l'univers ; reconnais tes droits. Le puissant empire de la nature n'est plus environné de préjugés, de fanatisme, de superstition et de mensonges. Le flambeau de la vérité a dissipé tous les nuages de la sottise et de l'usurpation. L'homme esclave a multiplié ses forces, a eu beoin de recourir aux tiennes pour briser ses fers. Devenu libre, il est devenu injuste envers sa compagne. O femmes ! Femmes, quand cesserez vous d'être aveugles ?" ... c'est fort, non ? Et encore tellement d'actualité.

Quant à la petite boîte de chocolat, autant dire qu'à l'heure où j'écris ce billet, elle est déjà fortement entamée :-)

Posté par MISS MM à 10:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 août 2017

Rose et bleu

C'est en déjeunant dans le jardin de la Bahutière, sous l'ombre tranquille du parasol, que nous avons pu en profiter :  le joli rose de la fleur sur le joli bleu du ciel...

IMG_1566

IMG_1565

Et, je n'ai eu qu'à tourner doucement mon appareil photo lorsque j'ai entendu un clapotis près de nous :

IMG_1583

ça s'ébroue fort dans l'abreuvoir :-)

IMG_1580

C'est la petite mésange bleue, certainement née cette année. Quand elle prend son bain, elle ne fait pas les choses à moitié. La voici toute ébouriffée :-)

IMG_1571

 

Un peu de vert maintenant  :-)

La vigne plantée il y a deux ans au pied de l'auvent, nous a donné ses premières belles grappes

IMG_1560

IMG_1561

Il ne reste plus qu'à déguster :-)

 

 

Posté par MISS MM à 15:13 - Commentaires [10] - Permalien [#]

09 juillet 2017

Hamburgers

J'ai fait des hamburgers :-)

IMG_1411

Bon... j'ai quand même acheté les pains et le fauxmage végan (on n'a pas le droit de dire fromage, paraît-il, quand ça n'est pas fabriqué avec du lait animal... n'empêche que ça fond tout pareil une fois passé au four :-) )

Pour garnir les pains, je me suis très librement inspirée d'une recette trouvée dans ce livre :

IMG_1532

Avec des carottes, du tofu soyeux, un peu de farine de riz et des épices, j'ai façonné quelques galettes (je deviens la reine des galettes !), Avec des rondelles de tomates fraîches et des feuilles de salade, c'était bien bon.

IMG_1408

Je leur trouve plutôt belle allure :-)

 

 

 

Posté par MISS MM à 10:43 - Commentaires [7] - Permalien [#]

08 juillet 2017

En entrée...

 

IMG_1386

  • 150 g de farine de pois chiches
  • de l'eau
  • 1 oignon
  • 1 pomme de terre
  • des herbes fraîches au choix (j'ai déjà essayé persil et basilic, les deux sont bons,, mais dans la recette originale il s'agit de coriandre - je n'en ai pas dans le potager)
  • 1 c à café de cumin (je le mets en graines, mais dans la recette originale, il est en poudre - oui.... je modifie les recettes en général ;-) )
  • un peu de piment rouge (je prends du piment de cayenne, avec parcimonie car il est assez fort... du moins pour mon palais délicat)
  • sel
  • huile pour la friture

Préparer une pâte assez épaisse avec la farine de pois chiches et de l'eau. Ajouter l'oignon finement émincé, la pomme de terre crue et râpée, l'herbe fraîche de votre choix, le cumin, le piment et le sel.

Former des mini galettes et faIre dorer de chaque côté dans l'huile bien chaude et égoutter.

Facile et rapide à préparer. Je ne sais plus où j'ai pioché cette recette mais en tout cas... c'est bien bon :-)

C'est bien aussi pour un petit apéro... ça change du saucisson.

 

Posté par MISS MM à 16:42 - Commentaires [5] - Permalien [#]


04 juillet 2017

Des nouvelles du potager

Après les grosses chaleurs, les pluies ont été les bienvenues. Les plantes qui commençaient à faire triste mine se sont toutes regaillardies :-)

Le jardin est assez "luxuriant" et le potager n'est pas en reste :

IMG_1507

IMG_1526

 

Il fait même un peu "fouillis", mais j'aime bien :-) Cette année, je me suis amusée à mélanger les légumes. Des haricots grimpants au milieu des tomates et des poivrons. Les haricots nains à côté des pommes-de-terre et une autre rangée de haricots nains sur la même planche que les courgettes et les aubergines. Oui, j'ai mis des haricots partout :-)

IMG_1531

Faut dire que c'est quand même joli une fleur de haricot :-)

Et puis des salades, à droite à gauche.

Je ne suis pas la seule à apprécier l'endroit :

IMG_1512

Une chenille (je pense du papillon Petite tortue), se régale des feuilles des orties que je laisse librement pousser dans un coin.

Vous vous souvenez de l'hôtel à insectes installé mi-avril ?  Et bien, quelques logements, une quinzaine, ont trouvé preneurs :

IMG_1505

Ils sont faciles à repérer, ce sont ceux dont l'ouverture a été bouchée :

IMG_1506

Et voici la première récolte !

IMG_1510

Modeste... certes... mais juste dégustée  à la croque-au-sel... miam, une régalade ! J'espère que bien d'autres vont suivre.

Posté par MISS MM à 21:45 - Commentaires [20] - Permalien [#]

15 juin 2017

Le généreux

Au début du printemps, en passant sous ses branches, je râlais un peu "c'est quoi ces quelques minuscules cerises que tu nous prépares ?".

A-t-il été piqué au vif, ou s'est-il dit : "Cause toujours, moi, je sais bien ce que je fais..."  ?  Mais le cerisier s'est couvert de fruits, certes pas très gros, mais bien juteux, sucrés, tout beaux tout ronds et... pas véreux :-)

IMG_1501

Et en plus, il en a tant fait, qu'il y a de quoi contenter tous les habitants de la maison de la Rue de la Bahutière : humains et oiseaux.

Moi, je picore chaque fois que je passe sous ses branches quand je vais dans le potager.

Et pour la première fois, j'ai tenté la glace à la cerise, avec juste un peu de sucre et une feuille de menthe :

IMG_1504

Je ne sais pas si la photo est jolie... en tout cas c'était bien bon :-)

Posté par MISS MM à 15:09 - Commentaires [11] - Permalien [#]

21 mai 2017

Devinette potagère

Devinette.... mais attention : je n'ai pas la réponse ;-)

Une amie m'a apporté des pousses d'une plante qu'on lui avait donnée sous le nom d'épinard et qu'en tout cas, ça en avait le goût. Je les ai repiquées dans le potager. Je vois bien que ça n'est pas de l'épinard (en tout cas, pas celui que je connais)

IMG_1417

Mais alors, quel est le nom de cette plante ?

IMG_1416

J'ai tout d'abord pensé à de la tétragone cornue ?

IMG_1420

Puis après avoir faire quelques recherches sur internet, je me dis qu'il s'agit peut-être d'arroche blonde ?

Mais en fait, je reste dans le doute....

IMG_1419

Alors, si vous qui passez Rue de la Bahutière, vous reconnaissez cette plante, merci de m'éclairer sur le sujet.

 

Posté par MISS MM à 21:03 - Commentaires [13] - Permalien [#]

10 mai 2017

Bois d'ébène

Ce soir, sur France Ô passe le documentaire-fiction "Bois d'ébène". L'oeuvre signée par le cinéaste sénégalais Moussa Touré, est diffusée le 10 mai  dans le cadre de la journée nationale des mémoires et de réflexion sur la traite, l'esclavage et de leur abolition. 

Il décrit le temps de la traite négrière et de l'esclavage dans les Antilles françaises, en tenant compte des avancées de la recherche historique sur ce thème . Il s'appuie sur de nombreuses archives réelles : récits d'esclaves, carnets de bord des capitaines de bateaux négriers, lettres d'armateurs propriétaires de ces bateaux...

Les colonies françaises seront jusqu'en 1848 l'un des derniers bastions de la traite négrière entre l'Afrique et les Amériques.
«En 1825, la traite des Noirs, interdite par la France depuis sept ans, est désormais clandestine. En Afrique, deux jeunes gens, Yanka et Toriki, se font capturer dans leur village du Golfe de Guinée. Comme 12 millions d’Africains en près de quatre siècles, ils vont être vendus comme esclaves de l’autre côté de l’Atlantique.
.
Les vies de Yonka et Toriki basculent quand leur village est attaqué et qu'ils sont faits prisonniers avant d’être vendus comme esclaves à un négrier français, originaire de Nantes. Le documentaire-fiction Bois d'ébène raconte leur inhumaine traversée pour rejoindre les Antilles, leur vente, la vie dans les «habitations» et leur combat pour reconquérir leur liberté. Souvent au péril de leur vie.

«En 1794, la Convention montagnarde abolissait l’esclavage aux colonies françaises, écrit l’historien Francis Arzalier. «Mais le décret ne sera pas appliqué à la Martinique, livrée aux Anglais par les colons, ni à la Réunion, aux mains de propriétaires blancs». Et l'esclavage sera rétabli officiellement par Napoléon.

Il faudra attendre le 27 avril 1848 pour que Victor Schoelcher, sous-secrétaire d'État à la Marine dans le gouvernement provisoire, réussisse à faire voter le décret d’abolition de l’esclavage. Il «sera entièrement aboli dans toutes les colonies et possessions françaises deux mois après la promulgation du présent décret dans chacune d’elles».

«Le décret a été appliqué aux Antilles grâce au soulèvement de la population noire: à Fort-de France et Saint-Pierre en Martinique le 22 mai, et en Guadeloupe le 27, soit deux mois avant la date prévue par le décret parisien», souligne l'historien Francis Arzalier. En 1848, «la deuxième République libérait enfin les 250.000 esclaves de Guadeloupe, Martinique, Guyane et Réunion»

J'ai vu ce film l'année dernière à cette même date. Il m'a tant marqué que je me souviens encore des images. Le film s'attarde sur la traversée, l'entassement , les méthodes d'hygiène (vinaigre pour le corps et citron pour les yeux). Tous ces hommes, femmes, enfants arrachés à leur terre et à leur vie et qui ne savent pas ce qui les attend.

Je me souviens aussi particulièrement d'un dialogue entre le capitaine du bateau-négrier et du moussaillon qui s'inquiète de savoir si les "nègres" ont une âme. "Sans doute ont-ils une âme puisque ce sont des hommes et que les hommes sont des créatures de Dieu" répond le capitaine. "Alors ce que nous faisons est mal" s'inquiète le jeune homme. "Non, lui répond le capitaine, Il a créé les hommes différents, et s'Il a créé les nègres inférieurs, c'est pour qu'ils servent les blancs"

En regardant ce film, on ne peut s'empêcher de se dire : "mais comment a-t-on pu faire des choses pareilles  ? Traiter des humains comme de la marchandise ? Tout ça pour des intérêts économiques ? Parce que certains se pensaient "supérieurs" ? Et parce que se pensant "supérieurs" on s'arroge le droit de priver de liberté, le droit de vie ou de mort ?"

Et vous savez quoi ? Cela m'a amené aussi à d'autres êtres vivants, par millions, par milliards,  à qui nous faisons vivre, aujourd'hui, des horreurs bien similaires. Et je crois que dans quelques siècles, quelques décennies peut-être, quand les humains d'alors se retourneront sur leur passé ils diront, parlant de nous : "mais comment ont-ils pu faire des choses pareilles ?"

Posté par MISS MM à 19:34 - Commentaires [6] - Permalien [#]

03 mai 2017

Jane et Wounda

L'incroyable geste de Wounda à Jane Goodall

 

Posté par MISS MM à 08:40 - Commentaires [10] - Permalien [#]