Rue de la Bahutière

15 juin 2017

Le généreux

Au début du printemps, en passant sous ses branches, je râlais un peu "c'est quoi ces quelques minuscules cerises que tu nous prépares ?".

A-t-il été piqué au vif, ou s'est-il dit : "Cause toujours, moi, je sais bien ce que je fais..."  ?  Mais le cerisier s'est couvert de fruits, certes pas très gros, mais bien juteux, sucrés, tout beaux tout ronds et... pas véreux :-)

IMG_1501

Et en plus, il en a tant fait, qu'il y a de quoi contenter tous les habitants de la maison de la Rue de la Bahutière : humains et oiseaux.

Moi, je picore chaque fois que je passe sous ses branches quand je vais dans le potager.

Et pour la première fois, j'ai tenté la glace à la cerise, avec juste un peu de sucre et une feuille de menthe :

IMG_1504

Je ne sais pas si la photo est jolie... en tout cas c'était bien bon :-)

Posté par MISS MM à 15:09 - Commentaires [11] - Permalien [#]


21 mai 2017

Devinette potagère

Devinette.... mais attention : je n'ai pas la réponse ;-)

Une amie m'a apporté des pousses d'une plante qu'on lui avait donnée sous le nom d'épinard et qu'en tout cas, ça en avait le goût. Je les ai repiquées dans le potager. Je vois bien que ça n'est pas de l'épinard (en tout cas, pas celui que je connais)

IMG_1417

Mais alors, quel est le nom de cette plante ?

IMG_1416

J'ai tout d'abord pensé à de la tétragone cornue ?

IMG_1420

Puis après avoir faire quelques recherches sur internet, je me dis qu'il s'agit peut-être d'arroche blonde ?

Mais en fait, je reste dans le doute....

IMG_1419

Alors, si vous qui passez Rue de la Bahutière, vous reconnaissez cette plante, merci de m'éclairer sur le sujet.

 

Posté par MISS MM à 21:03 - Commentaires [13] - Permalien [#]

10 mai 2017

Bois d'ébène

Ce soir, sur France Ô passe le documentaire-fiction "Bois d'ébène". L'oeuvre signée par le cinéaste sénégalais Moussa Touré, est diffusée le 10 mai  dans le cadre de la journée nationale des mémoires et de réflexion sur la traite, l'esclavage et de leur abolition. 

Il décrit le temps de la traite négrière et de l'esclavage dans les Antilles françaises, en tenant compte des avancées de la recherche historique sur ce thème . Il s'appuie sur de nombreuses archives réelles : récits d'esclaves, carnets de bord des capitaines de bateaux négriers, lettres d'armateurs propriétaires de ces bateaux...

Les colonies françaises seront jusqu'en 1848 l'un des derniers bastions de la traite négrière entre l'Afrique et les Amériques.
«En 1825, la traite des Noirs, interdite par la France depuis sept ans, est désormais clandestine. En Afrique, deux jeunes gens, Yanka et Toriki, se font capturer dans leur village du Golfe de Guinée. Comme 12 millions d’Africains en près de quatre siècles, ils vont être vendus comme esclaves de l’autre côté de l’Atlantique.
.
Les vies de Yonka et Toriki basculent quand leur village est attaqué et qu'ils sont faits prisonniers avant d’être vendus comme esclaves à un négrier français, originaire de Nantes. Le documentaire-fiction Bois d'ébène raconte leur inhumaine traversée pour rejoindre les Antilles, leur vente, la vie dans les «habitations» et leur combat pour reconquérir leur liberté. Souvent au péril de leur vie.

«En 1794, la Convention montagnarde abolissait l’esclavage aux colonies françaises, écrit l’historien Francis Arzalier. «Mais le décret ne sera pas appliqué à la Martinique, livrée aux Anglais par les colons, ni à la Réunion, aux mains de propriétaires blancs». Et l'esclavage sera rétabli officiellement par Napoléon.

Il faudra attendre le 27 avril 1848 pour que Victor Schoelcher, sous-secrétaire d'État à la Marine dans le gouvernement provisoire, réussisse à faire voter le décret d’abolition de l’esclavage. Il «sera entièrement aboli dans toutes les colonies et possessions françaises deux mois après la promulgation du présent décret dans chacune d’elles».

«Le décret a été appliqué aux Antilles grâce au soulèvement de la population noire: à Fort-de France et Saint-Pierre en Martinique le 22 mai, et en Guadeloupe le 27, soit deux mois avant la date prévue par le décret parisien», souligne l'historien Francis Arzalier. En 1848, «la deuxième République libérait enfin les 250.000 esclaves de Guadeloupe, Martinique, Guyane et Réunion»

J'ai vu ce film l'année dernière à cette même date. Il m'a tant marqué que je me souviens encore des images. Le film s'attarde sur la traversée, l'entassement , les méthodes d'hygiène (vinaigre pour le corps et citron pour les yeux). Tous ces hommes, femmes, enfants arrachés à leur terre et à leur vie et qui ne savent pas ce qui les attend.

Je me souviens aussi particulièrement d'un dialogue entre le capitaine du bateau-négrier et du moussaillon qui s'inquiète de savoir si les "nègres" ont une âme. "Sans doute ont-ils une âme puisque ce sont des hommes et que les hommes sont des créatures de Dieu" répond le capitaine. "Alors ce que nous faisons est mal" s'inquiète le jeune homme. "Non, lui répond le capitaine, Il a créé les hommes différents, et s'Il a créé les nègres inférieurs, c'est pour qu'ils servent les blancs"

En regardant ce film, on ne peut s'empêcher de se dire : "mais comment a-t-on pu faire des choses pareilles  ? Traiter des humains comme de la marchandise ? Tout ça pour des intérêts économiques ? Parce que certains se pensaient "supérieurs" ? Et parce que se pensant "supérieurs" on s'arroge le droit de priver de liberté, le droit de vie ou de mort ?"

Et vous savez quoi ? Cela m'a amené aussi à d'autres êtres vivants, par millions, par milliards,  à qui nous faisons vivre, aujourd'hui, des horreurs bien similaires. Et je crois que dans quelques siècles, quelques décennies peut-être, quand les humains d'alors se retourneront sur leur passé ils diront, parlant de nous : "mais comment ont-ils pu faire des choses pareilles ?"

Posté par MISS MM à 19:34 - Commentaires [6] - Permalien [#]

03 mai 2017

Jane et Wounda

L'incroyable geste de Wounda à Jane Goodall

 

Posté par MISS MM à 08:40 - Commentaires [10] - Permalien [#]

30 avril 2017

Mais où sont les hirondelles ?

 

(L'hirondelle - image prise ICI)

Deux hirondelles poséees sur un fil dans la rue d'à côté. Et ce matin, une seule dans un petit hameau du coin. Voilà tout ce que j'ai vu depuis le début du printemps ! Où sont les hirondelles ? Je les savais, hélas, sur le déclin... mais à ce point ? Il me revient en souvenir d'enfance, les vols rapides qui traversaient les cieux, les cris joyeux des oiseaux se poursuivant, tous ces nids sous les poutres, dans les vieux bâtiments, les allers et retours des parents nourrissant les oisillons piaillards et des centaines d'individus qui se regroupaient pour repartir à l'automne.

Image prise ICI

Chères visiteuses (et visiteurs), dites-moi que par chez vous, elles sont toujours là. Qu'elles reviennent toujours nombreuses vous régaler de leurs ballets incessants. Rassurez-moi.

L'hirondelle au printemps cherche les vieilles tours

L'hirondelle au printemps cherche les vieilles tours,
Débris où n'est plus l'homme, où la vie est toujours ;
La fauvette en avril cherche, ô ma bien-aimée,
La forêt sombre et fraîche et l'épaisse ramée,
La mousse, et, dans les nœuds des branches, les doux toits
Qu'en se superposant font les feuilles des bois.
Ainsi fait l'oiseau. Nous, nous cherchons, dans la ville,
Le coin désert, l'abri solitaire et tranquille,
Le seuil qui n'a pas d'yeux obliques et méchants,
La rue où les volets sont fermés ; dans les champs,
Nous cherchons le sentier du pâtre et du poète ;
Dans les bois, la clairière inconnue et muette
Où le silence éteint les bruits lointains et sourds.
L'oiseau cache son nid, nous cachons nos amours.

Victor Hugo

(photo prise ICI)

 

Posté par MISS MM à 18:29 - Commentaires [20] - Permalien [#]


27 avril 2017

En balade...

Mes compagnons à 2 pattes m'ont emmenée visiter le parc floral d'Apremont sur Allier.

IMG_1371

Ils s'étaient renseignés : les chiens sont acceptés tenus en laisse. En plus le temps était juste parfait, du Soleil mais pas trop chaud (je n'aime pas quand il fait chaud). Mes "maîtres" sont assez sympas, ils avaient apportés dans leur sac à dos, de l'eau et ma gamelle. Non... ça va... je ne me plains pas trop, je ne suis pas mal tombée dans cette famille.

Par contre, je n'ai pas trop senti l'intérêt de ce parc. Justement, en parlant de sentir, il n'y avait quasiment rien à flairer... pas de messages laissés pas mes congénères, pas d'effluves de lapins ou de chevreuils... non vraiment, je ne vois pas ce qu'ils avaient à s'extasier autant :

IMG_1285

IMG_1287

IMG_1292

Ce tunnel de glycines par exemple. Ils n'arrêtaient pas de dire  que c'était beau et que ça sentait bon... Mouais.....

IMG_1293

J'ai cru qu'on allait rester plantés là pendant des heures, pffffff..... ces humains.....

D'ailleurs... question plantations, Miss MM n'a jamais voulu que je pose une patte dans les massifs ! Elle veillait au grain et avait même apporté des "sakakrots", pour le cas où... Comme si je ne savais pas me tenir !

IMG_1366

IMG_1300

IMG_1311

IMG_1312

IMG_1309

IMG_1328

IMG_1361

IMG_1346

IMG_1330

 

Quant au pont chinois, je préfère vous épargner les nombreuses photos faites par Miss MM. Il paraît qu'il est magnifique avec ses couleurs flamboyantes qui se reflètent dans l'eau du lac. Bon... je ne vois sûrement pas les couleurs de la même façon que ma maîtresse, c'est peut-être pour ça, qu'encore une fois, je n'ai trouvé qu'un intérêt très mitigé à la chose...

IMG_1341

IMG_1344

Bon et bien voilà... on a fait le tour (pas trop tôt)

IMG_1303

Maintenant, il est temps d'aller faire fonctionner la truffe au bord de l'Allier. Enfin une vraie promenade !  :-)

 

 

Posté par MISS MM à 15:17 - Commentaires [14] - Permalien [#]

11 avril 2017

Quatre étoiles

Ça commence par un chemin de pétales de fleurs du cerisier pour aller jusqu'au potager :

IMG_1258

C'est là qu'il a été installé :

IMG_1259

Un hôtel à insectes. Monsieur de la Bahutière a fait le gros oeuvre et je me suis chargée de l'aménagement intérieur.

IMG_1261

Reste à savoir si les chambres seront bientôt occupées :-)

Prochaine commande à mon bricoleur préféré : un nichoir à chauves-souris

 

 

Posté par MISS MM à 20:32 - Commentaires [11] - Permalien [#]

23 mars 2017

Semons... Bricolons...

Je vois fleurir sur les blogs des envies de jardinage.

IMG_1145

Les jours qui s'allongent, l'air qui s'adoucit, quelques rayons de Soleil prometteurs...  me donnent aussi des démangeaisons de mettre les mains dans la terre :-)

Après avoir semé directement au potager les fèves et les petits pois, ainsi que quelques graines de lin (un essai), je me suis occupée des plantes plus délicates, qui demandent de commencer leurs vies bien à l'abri :

IMG_1175

Choux Kale, tomates, pois de senteurs et agastaches se sont donc retrouvés dans la chambre d'amis. Et s'y plaisent puisqu'au bout de quelques jours seulement, beaucoup ont déjà "pointé le bout de leur nez" ;-)

IMG_1182

Les petits choux Kale cherchent la lumière.

Avoir dans son jardin une vraie serre ... un rêve ! ;-)

Les sittelles torchepot ou les sansonnets auront, quant à eux, la possibilité d'habiter une jolie maison

IMG_1146

IMG_1148

car pendant que je semais, Monsieur de la Bahutière bricolait. Il fabriquait un nichoir.

Pour ne pas avoir de conflits de territoires avec l'autre nichoir habité chaque année par des mésanges, il a décidé de faire une ouverture plus grande à celui-ci afin d'attirer une autre espèce. Il a été installé dans le sureau. En faisant bien attention à l'arbre, bien entendu.

IMG_1156

IMG_1155

Il n'y aura plus qu'à vérifier discrètement s'il trouve un couple d'acquéreurs :-)

 

 

Posté par MISS MM à 08:24 - Commentaires [9] - Permalien [#]

20 mars 2017

Au printemps

Jacques Brel - Au Printemps - Live

Au printemps au printemps
Et mon cœur et ton cœur
Sont repeints au vin blanc

Au printemps au printemps
Les amants vont prier
Notre-Dame du bon temps
Au printemps
Pour une fleur un sourire un serment
Pour l'ombre d'un regard en riant

Toutes les filles
Vous donneront leurs baisers
Puis tous leurs espoirs
Vois tous ces cœurs
Comme des artichauts
Qui s'effeuillent en battant
Pour s'offrir aux badauds
Vois tous ces cœurs
Comme de gentils mégots
Qui s'enflamment en riant
Pour les filles du métro

Au printemps au printemps
Et mon cœur et ton cœur
Sont repeints au vin blanc
Au printemps au printemps
Les amants vont prier
Notre-Dame du bon temps
Au printemps
Pour une fleur un sourire un serment
Pour l'ombre d'un regard en riant

Tout Paris
Se changera en baisers
Parfois même en grand soir
Vois tout Paris
Se change en pâturage
Pour troupeaux d'amoureux
Aux bergères peu sages
Vois tout Paris
Joue la fête au village
Pour bénir au soleil
Ces nouveaux mariages

Au printemps au printemps
Et mon cœur et ton cœur
Sont repeints au vin blanc
Au printemps au printemps
Les amants vont prier
Notre-Dame du bon temps
Au printemps
Pour une fleur un sourire un serment
Pour l'ombre d'un regard en riant

Toute la Terre
Se changera en baisers
Qui parleront d'espoir
Vois ce miracle
Car c'est bien le dernier
Qui s'offre encore à nous
Sans avoir à l'appeler
Vois ce miracle
Qui devait arriver
C'est la première chance
La seule de l'année

Au printemps au printemps
Et mon cœur et ton cœur
Sont repeints au vin blanc
Au printemps au printemps
Les amants vont prier
Notre-Dame du bon temps
Au printemps

Au printemps
Au printemps

IMG_1157

 

 

Posté par MISS MM à 15:16 - Commentaires [6] - Permalien [#]

09 mars 2017

Un avant-goût de printemps

Les graines commandées pour le potager sont arrivées ce matin :

IMG_1133

Comme d'habitude, j'ai sans doute été un peu ambitieuse vu la petite taille du potager :-) Mais quand les jours rallongent et que les oiseaux commencent à chanter plus fort, il me prend des envies de jardinage.

Le potager va petit à petit sortir de sa dormance. Dormance apparente seulement, car sous le sol, bien à l'abri des couches de feuilles, mes petits ouvriers de la terre, vers et autres lombrics, ont travaillé sans relâche et je leur en suis bien reconnaissante.

IMG_1135

Profitant d'un jours sans pluie, j'ai commencé à préparer les planches qui doivent recevoir les semis de fèves et de petits pois. Semis à faire sans tarder d'ailleurs.

IMG_1139

Tiens... une intruse dans le jardin

IMG_1140

avec son air toujours aussi joyeux ;-)

Et pour confirmer cet avant-goût de printemps, une cueillette toute fraîche de ce midi, pour une jolie salade :

Jeunes pousses d'épinard et d'oseille, un peu de ciboulette et quelques fleurs de violettes parfumées...

IMG_1151

IMG_1152

IMG_1153

 

Posté par MISS MM à 12:55 - Commentaires [8] - Permalien [#]