Ou plutôt "Lettres de rupture".

IMG_1745

C'est un petit livre, emprunté à la médiathèque, dont je viens de terminer la lecture.

Extraits de la préface (Agnès Pierron)  : "... Tout a une fin... il n'y a pas d'amour heureux... La rupture est l'épée de Damoclès de la relation amoureuse...Il existe autant de lettres de rupture que de situations entre deux êtres. Ce type de lettre met l'autre en face d'une réalité. Et elle est d'autant plus difficile à lire qu'elle est imposée..."

Ruptures définitives, règlements de compte ou simples mises au point... une lettre, c'est quand même plus "classe" qu'un sms, non ?

IMG_1746

Surtout quand elles sont écrites par des gens qui savent le faire ;-) 

Voici un extrait de la longue lettre envoyée à Rainer Maria Rilke par Lou Andreas-Salomé (plus âgée que lui de 14 ans) : "...Mais autre chose intervint - comme une espèce de culpabilité tragique envers toi :le fait que depuis Waltershausern en dépit de notre différence d'âge, je n'ai cessé d'avoir à grandir et grandir encore jusqu'à ce résultat que je t'ai confié avec tant de joie quand nous nous sommes quittés - oui, si étranges que paraissent ces mots : jusqu'à retrouver ma jeunesse : car maintenant seulement je suis jeune, maintenant seulement je puis être ce que d'autres sont à 18 ans : entièrement libre moi-même. C'est pourquoi ta silhouette - encore si tendrement, si précisément consistante pour moi à Waltershausen - s'est perdue progressivement à mes yeux comme un petit détail dans l'ensemble d'un paysage..."

Je ne suis pas sûre que ce soit très agréable à lire pour celui qui le reçoit, mais c'est joliment dit :-)