Tout d'abord, un petit retour sur le billet précédent concernant les "beignets de lentilles". Non, il ne faut pas cuire les lentilles à l'avance. Il s'agit, dans cette recette, de lentilles corail qui cuisent très vite (10 minutes je crois). Donc leur cuisson se fait quand les beignets dorent dans la poële.

Nous revenons de 3 jours en Bourgogne, pays d'enfance de mon Amoureux. Il y avait tant à photographier ! Et mon apn envoyé pour réparation il y a plusieurs semaines, n'est toujours pas arrivé à destination ! Nous avons fait une réclamation à la poste (heureusement nous avions déclaré le montant) et maintenant nous attendons. Donc, les quelques photos de ce billet sont prises sur le net.

Nous avions réservé une chambre d'hôtes ICI. Belle chambre spacieuse, accueil agréable et petits déjeuners copieux.

C'est à Sampigny les Maranges, tout petit village plein de charme, niché au milieu des vignes. Nous y avons fait une jolie randonnée.

 

Pendant ces trois jours, nous avons visité :

Le chateau de la Rochepot. La photo parle d'elle-même... c'est beau.

 

Les Hospices de Beaune, un des buts de notre périple en Bourgogne. Les bâtiments sont magnifiques, bien conservés et rénovés. On y apprend beaucoup de choses sur l'histoire de ce lieu.

Nous aurions aimé voir les nombreux monuments de Beaune qui sont mis en lumière la nuit, mais le jour de notre visite il pleuvait tellement que nous sommes revenus tôt à notre chambre d'hôte. Pourtant ça doit valoir le coup d'oeil :

Ça sera pour une autre fois.

Le lendemain, direction Chalons sur Saône (avec le Soleil), où mon Amoureux avait repéré le musée Nicéphore Niepce  (clic pour en voir plus) né dans cette ville (comme lui :-) ).

Je pensais que se serait une visite rapide, mais pas du tout ! Le musée est grand et très intéressant. Il y a des pièces de collection vraiment étonnantes et d'autres qui nous ramènent à une autre époque (dont celle, pas si lointaine, de mon enfance ;-) )

"L’ambition du musée Nicéphore Niépce est d’expliquer les ressorts de la photographie depuis son invention par Niépce jusqu’à l’image numérique. Ses collections regroupent près de trois millions de photographies et d’objets offrant la possibilité d’un parcours toujours renouvelé au fil des visites. L’utilisation de dispositifs interactifs, des technologies les plus sophistiquées, permet d’aller plus loin dans la compréhension du monde photographique."

A recommander à tous les amateurs de photographie, et tous les curieux. Et, cerise sur le gâteau, l'entrée du musée est gratuite !

J'aime quand la culture se met à la portée du plus grand monde.  N'est-ce pas monsieur ?...

1964 - Le livre de poche et le mépris

 

 

 

 

 

 

.