Monsieur de la Bahutière a réussi à photographier un rouge-queue à front blanc pendant que celui-ci prenait son bain.

Bravo à lui car ce petit oiseau est très vif. Cela faisait plusieurs fois que je le voyais dans le jardin, sans avoir jamais le temps d'attraper mon apn.

P5060448

L'occasion d'en apprendre un peu plus sur ce joli passereau ! J'ai trouvé tous les renseignements qui suivent sur le site "Oiseaux.net" :

Identification : Le magnifique plumage du mâle, avec le dos gris ardoise, le rouge orangé de la poitrine, son masque noir rehaussé d'un bandeau blanc, sa queue rousse en font un des plus beaux passereaux.

Habitat : Pour cet oiseau fréquentant aussi bien la campagne que les villages et les banlieues des villes, la présence d'arbres feuillus est indispensable.

Comportement : C'est un oiseau farouche et discret. Pour ce petit passereau, les longs trajets migratoires provoquent d'énormes pertes. Il doit, en effet, survivre à l'interminable traversée du Sahara, puis de la Méditerranée pour se réinstaller dans ses quartiers de nidification. La sécheresse en Afrique occasionne aussi une mortalité importante lors de son hivernage. Dure loi de la vie. Le rouge-queue à front blanc n'y échappe pas. Arrivant chez nous fin-avril début mai, le rouge-queue à front blanc est un oiseau assez peu commun. La destruction des vergers a encore accentué sa rareté. Nicheur très local, on le rencontre surtout pendant ses migrations, en avril-mai et d'août à octobre

Nidification : Nid : cavernicole, le rouge-queue à front blanc construit son nid de préférence dans un trou d'arbre, sous une écorce, mais il adopte facilement les nichoirs artificiels mis à sa disposition. Plus rarement, des nids ouverts, construits à même un linteau, peuvent être trouvés.

Ponte : l'incubation est l'apanage de la femelle qui couve seule ses six ou sept œufs. A l'envol, les jeunes sont revêtus de la livrée mouchetée caractéristique des jeunes Turdidés.

Régime : Principalement insectivore, il souffre également des épandages d'insecticides en Afrique.

Description de cette image, également commentée ci-après

(1ère photo : M. de la Bahutière - 2ème photo : source Wikipédia)

Avec un petit supplément trouvé sur Wikipédia concernant la protection de l'espèce :

Le rougequeue à front blanc bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire1. Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids et de détruire, altérer ou dégrader leur milieu. Qu'il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l'utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l'acheter.

Et voilà comment un petit visiteur m'intrigue suffisament pour que je cherche à mieux le connaître :-)