Oui, il est même grand temps que je me souvienne que j'ai... un potager.

Il est resté en dormance tout l'hiver. Enfin, c'est surtout moi, la jardinière, qui me suis reposée. Car j'imagine que tous les petits "ouvriers" de la terre, lombrics et consorts, eux, n'ont pas chomé et ont profité de cette période pour continuer de transfomer le compost déposé à la surface par mes soins.

P2110056

P2110057

Nous sommes déjà à la mi-mars, il est donc grand temps en effet que je sorte de mon hibernation !

Déjà, je me suis penchée sur le futur plan. Le potager de la Bahutière n'est pas très grand. Et c'est une difficulté pour mettre en place un système de rotation des cultures. Cette année j'ai décidé de faire simple : fèves (que j'ai semées ce week-end, pas très en avance du coup), peut-être des petits pois (j'adore les petits pois frais), mais il faut que je fasse vite aussi,  tomates (je n'ai pas encore commencé mes semis, ouh la la... si je ne me décide pas très vite, j'en serai quitte pour acheter les plants), haricots verts (là tout va bien, puisqu'il faut attendre que le sol soit bien chaud), courgettes (juste 2-3 plants que j'achèterai, ça ne vaut pas la peine d'investir dans un sachet de graines pour si peu) et pommes de terre.

La culture des pommes de terre, c'est une reprise. Je trouvais que ça prenait trop de place. Mais cette année, j'ai eu envie de m'y remettre.

J'ai opté pour la Charlotte (et un jardinier expérimenté m'a dit que c'était un bon choix :-) )

P2070041

Les petites tubercules sont installées au chaud et à la lumière dans la chambre d'amis :-) et commencent à germer.

P3150255

25 ! Quand je dis que mon potager est petit. Normalement, elles attendront la floraison du lilas pour être plantées.

Et nous allons à nouveau semer les carottes dans le grand bac. Nous avions eu une récolte "honorable" l'année dernière. Deux avantages : la place est conservée au potager pour d'autres cultures, et les carottes ne rencontrent jamais d'obstacles dans le bac (pierres ou racines), qui puissent les freiner dans leur croissance.

Sans oublier les salades, radis... tout ce qui est bon et beau dans l'assiette :-) (et qui, j'espère, me feront l'honneur de bien pousser)

Voilà... du travail, mais agréable à mes yeux, en perspective.

"Si tu veux être heureux une heure, bois un verre. Si tu veux être heureux un jour, marie-toi. Si tu veux être heureux un an, fais un beau voyage. Si tu veux être heureux toute ta vie, fais-toi jardinier"