Récemment, j'ai participé à un "atelier modèle vivant". Il a lieu 4 à 5 fois par an. J'y accompagne de temps en temps mon Amoureux qui suit des cours avec le professeur de dessin qui les propose. D'une fois à l'autre, les modèles ne sont pas toujours les mêmes, il peut s'agir d'un homme ou d'une femme. Les poses s'enchaînent et tous les "élèves" sont concentrés, essayant de représenter au mieux, de jouer avec les ombres et les lumières. Tout ça assez rapidement. Et le temps passe vite. Nous ne voyons pas les heures s'écouler. Idéal pour oublier tous les soucis.

Mes "oeuvres" :

P1070947

P1070948

P1070949

P1070950

Je ne dessine pas habituellement. Alors par moments, j'avais un peu de mal.  Et puis, il faut bien avouer que ça n'est pas toujours bien ressemblant. Il y a des jambes trop courtes, des bras trop longs ou des têtes trop petite (et je ne parle même pas des mains et des pieds !). C'est bizarre de ne pas arriver à transcrire sur le papier ce qu'on a devant les yeux.  Je restais souvent le crayon en l'air en me demandant par où commencer et comment m'y prendre. OK, je ne suis pas prête pour une exposition. Mais quand même c'est pas si mal pour une débutante (j'ai le droit de me faire des compliments ?). Et puis, c'était sympa cet agréable moment passé "entre artistes" :-)

Et puisque je parle d'Art ;-)... j'ai entendu à la radio que le livre de V. Trierweiler va être traduit en plusieurs langues pour être vendu à l'étranger. Déjà l'Espagne, l'Italie et le Royaume-Uni et puis après en Russie, et même en Albanie.

Youpi ! La culture française s'exporte ;-)

Le billet de François Rollin : "Un supplément de dignité"